Comment être bien isolé dans son jardin ?

Etre bien isolé dans son jardin

Passer un instant agréable dans son jardin à l’abri des regards indiscrets est un privilège que tout le monde peut s’offrir. Comment ? En installant un brise-vue en PVC, en voile, en bois, en osier ou en bambou. Ces matériaux possèdent chacun leurs caractéristiques spécifiques et leurs avantages.

Le PVC

Il s’agit d’un des matériaux les plus plébiscités par les consommateurs pour préserver l’intimité de leur jardin. Pourquoi ? Parce qu’il possède plusieurs avantages et qu’il se décline en deux modèles. Il se présente sous forme de panneau brise vue PVC, à voir sur www.directclotures.com, et de lattes souples ou rigides. Côté esthétique, le PVC a un aspect moderne et s’adapte aux clôtures rigides. Il existe en plusieurs coloris. Certains panneaux en PVC existent en couleur bois sombre ainsi qu’en gris anthracite. Ils conviennent aux habitations modernes ainsi qu’aux entreprises. D’autres sont en couleur naturelle, c’est-à-dire en vert ou en bois clair et s’adaptent aux logements installés dans les zones rurales. Côté pratique, il assure l’intimité des utilisateurs et est simple à installer. Il ne nécessite pas d’amarrage latéral. Il se fixe à son support grâce à ses lames à clips.

Le PVC qui sert à fabriquer ce type de protection est très résistant. Il préserve le jardin des rayons ultraviolets. Il le protège aussi des agressions extérieures grâce à son imperméabilité. Il est facile à entretenir et à poser.

La voile

À l’instar du PVC, il s’agit d’une occultation synthétique. La voile est un matériau imperméable aux UV et aux vents. Grâce à elle, il n’est pas indispensable de s’enduire de crème solaire pendant les moments de détente dans le jardin. Son ombre suffit à éviter les coups de soleil et, par la même occasion, les maladies qu’ils peuvent engendrer. D’après les spécialistes, elle peut filtrer jusqu’à 97 % des rayons solaires. En général, les brise-vues se placent suivant la clôture, mais contrairement à ses versions classiques, la voile peut être installée au-dessus du jardin. Ne laissant pas passer l’eau, elle constitue une protection idéale pour les barbecues durant la saison des pluies.

Il existe d’autres modèles de voiles sur le marché : les voiles perméables. Comme leur version étanche, elles permettent d’éviter les impacts des rayons du soleil. Cependant, elles ne protègent pas de la pluie. Elles peuvent servir de protection verticale, c’est-à-dire à placer suivant le grillage du jardin. Ses dimensions sont un autre de ses atouts. Les consommateurs peuvent commander la longueur de voile qui correspond à leurs besoins chez leur fournisseur.

Le bois

Outre les matières synthétiques, les matières naturelles conviennent aussi pour protéger son intimité. Elles s’intègrent facilement au décor du jardin. Le brise-vue en bois, par exemple, se présente sous forme de panneaux rigides. Elle protège des regards indiscrets et du vent. Elle se compose de plusieurs lamelles qui peuvent se glisser entre les poteaux du grillage suivant une direction horizontale, verticale ou oblique. Parfois, ces lamelles sont tressées, notamment lorsqu’elles sont en pin ou en branches de noisetier. Elles peuvent s’emboiter entre elles pour former une protection arquée ou droite. Sa longévité et son esthétisme varient selon le type d’essence utilisée.

Le pin, qui fait partie de la catégorie des bois tendres convient, mais a besoin d’une maintenance systématique. Néanmoins, il est le moins onéreux des essences disponibles dans le commerce. Le chêne ainsi que le châtaignier, quant à eux, sont plus résistants et ne nécessitent que peu d’entretien, mais ils sont chers. Ils sont dans la classe des bois durs. Le bangkirai et le camaru sont d’autres essences adaptées aux bois des occultations. Ils appartiennent à la catégorie des bois exotiques les plus solides. Ils gardent leur aspect et leur structure originels malgré les différentes intempéries auxquelles ils doivent faire face au quotidien.

L’osier ou le bambou

D’autres matières naturelles aident à se cacher des regards indiscrets : le bambou et l’osier. Ils disposent de plusieurs atouts communs, dont le premier est leur caractéristique écologique. Après leur coupe, ces végétaux repoussent rapidement et facilement. Ils ne produisent aucun effet sur la déforestation. Sur le plan esthétique, ils possèdent d’autres avantages. Ils s’adaptent à la décoration extérieure qu’ils soient noirs, verts, rouges, naturels ou en d’autres tons foncés et clairs. Sur le plan pratique, il est simple à fixer sur le grillage du jardin. Les canisses en osier et en bambou sont vendues sous forme de rouleaux de dimensions variées. Elles protègent l’intimité des usagers grâce à leurs mailles serrées. Faisant de l’ombrage, elles leur permettent aussi d’éviter les coups de soleil. De plus, elles empêchent le vent léger de s’introduire dans le jardin et de perturber leur moment de détente.

Qu’est-ce qui diffère l’osier du bambou ? Leur longévité. Le bambou est moins solide que l’osier, puisque sa durée de vie maximale est de 10 ans. L’osier, quant à lui, ne commence à se détériorer qu’au bout de 15 ans d’utilisation. Dans tous les cas, les deux matériaux comptent parmi les plus durables.


Les différents types de portail coulissant
Conseils pour bien occulter sa clôture de jardin